Spécialisé dans la publication de titres destinés à un public plutôt jeune, nobi nobi ! accueille dans son catalogue Astra- Lost in Space, un shônen de science-fiction destiné à faire la lien entre la maison d’édition et sa grande sœur, Pika Edition. Un manga auréolé d’une belle réputation et qui saura parler à un large public.


astra lost in space

Synopsis

En 2063, Kanata, Aries ainsi que sept autres de leurs camarades débarquent sur une planète inconnue dans le cadre d’une mission spatiale de leur cursus scolaire. Mais ils ont à peine le temps de commencer à explorer ce nouvel univers qu’ils se voient projetés à des années-lumière de leur point de départ par une étrange sphère d’énergie ! Comment survivre perdus au beau milieu de l’espace ? Quelle est donc cette étrange sphère qui continue de les poursuivre ? Autant de réponses à découvrir dans ce récit de survie haletant sur fond de science-fiction et de mystères !

Astra – Lost in Space est édité chez nobi nobi ! et est vendu au prix de 7,20€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Quand Pika Edition a ingéré en 2016 l’éditeur nobi nobi !, la répartition des rôles entre les deux entités semblait claire et limpide. Pour Pika Edition, les habituels mangas shônen, shôjo ou seinen, et pour nobi nobi ! les ouvrages plus orientés jeunesses comme la maison d’édition était habitué à en proposer depuis sa création en 2010. C’est donc avec une légère surprise que fût accueillie par les observateurs l’annonce début janvier de l’arrivée d’Astra- Lost in Space dans le catalogue nobi nobi !, le nouveau manga du créateur de Sket Dance étant en apparence bien plus calibré pour intégrer le giron de Pika Edition, ou tout du moins de n’importe quel éditeur visant un public légèrement plus âgé. Il faut dire qu’en prenant place au milieu de titres comme Les Pouni Pounis, Au Grand Air ou Goldfish, Astra – Lost in Space détonne quelque peu avec son scénario de science-fiction légèrement anxiogène.

Le manga nous propulse en effet en l’an 2063 et nous fait suivre les aventures d’une troupe de 9 lycéens qui, comme le veux la tradition, vont devoir s’envoler pour une planète inconnue et y vivre 5 jours en totale autonomie. Mais alors qu’ils venaient juste d’y poser les pieds, une étrange sphère fait son apparition et les propulse immédiatement en plein dans l’espace, en orbite autour d’une planète inconnue. Perdus à l’autre bout de la galaxie, Kanata, Aries et leurs sept camarades vont tenter tant bien que mal de rentrer chez eux mais la mystérieuse sphère semble ne pas vouloir leur lâcher les baskets…

KANATA NO ASTRA © 2016 by Kenta Shinohara / SHUEISHA Inc.

Dans une sorte de huis clos spatial où nos 9 naufragés de l’espace vont chercher à rentrer chez eux avec les moyens du bord, Astra – Lost in Space arrive à poser rapidement une ambiance prenante qui captive immédiatement le lecteur. Après une poignée de pages mettant rapidement, mais très efficacement, en place les bases de l’histoire, le manga nous offre déjà son premier moment intense avec l’apparition de la fameuse sphère avant de nous faire revivre une sorte de remake du film Gravity quand Kanata et sa bande se retrouvent totalement perdus au milieu de l’espace. Destiné dès le départ à tenir sur 5 volumes, Astra – Lost in Space ne prend pas le temps de s’attarder sur des détails futiles et l’histoire avance à un rythme certes soutenu mais ne donnant pas pour autant l’impression d’être rushée.

En l’espace – sans mauvais jeu de mots – d’un petit tome, Kenta Shinohara arrive par ailleurs à introduire efficacement les principaux protagoniste, chacun ayant un caractère qui lui est propre allant et couvrant à peu près tout ce que l’éventail de personnages shônen peut proposer. Le héros sans peur et au grand cœur, la fille un peu bébêtte mais remplie de bonne volonté, l’asocial taciturne, chacun trouvera son petit chouchou au milieu de ce panel même si de manière générale tous sont très attachants grâce à un réel travail sur leur background, certes développé de manière inégale suivant les individus en raison de la difficulté de creuser de manière équivalente chacun d’entre eux lors du premier volume.

Bourré d’humour, Astra – Lost in Space manie habilement les changements d’ambiance en alternant les passages oppressant et d’autres beaucoup plus légers où l’on retrouve le talent de l’auteur de Sket Dance faire rire le lecteur. En jouant sur ces deux registres, le manga permet ainsi de toucher un public large en parlant aussi bien aux amateurs de récits de science-fiction remplis de suspens qu’à un public un peu plus jeune et désirant se lancer dans une oeuvre un peu plus mature que les titres habituels de nobi nobi !. Dès lors, l’intégration d’Astra – Lost in Space au catalogue nobi nobi! prend tout son sens, permettant à Pika Edition de préparer habilement le lectorat de sa maison d’édition sœur à faire le saut vers ses titres destinés de manière générale à un public légèrement plus âgé.

astra lost in space
Astra - Lost in space
Note des lecteurs1 Note0.3
Les plus
Des personnages bien travaillés et attachants
Une histoire haletante
Rempli d'humour
Les moins
Cinq tomes, c'est court
8
Excellent
En deux mots
Astra - Lost in Space faisait partie des sorties de ce printemps que l'on attendait au tournant et il ne nous a pas déçu. Haletant, rempli d'humour, la nouvelle création de l'auteur derrière Sket Dance s'annonce déjà trop courte avec seulement 5 petits tomes pour boucler son histoire.