Quatre mois après l’introduction de son DLC source d’avis partagés, Final Fantasy XVI enrichit son univers avec un contenu additionnel. Tandis que la première extension laissait à désirer en matière de contenu, The Rising Tide se révèle plus ambitieux avec cette fois un contenu scénarisé centré sur le mystérieux Peuple de l’Eau.

Ce test de Final Fantasy XVI – The Rising Tide a été réalisé sur une version fournie par l’éditeur.

Initialement, il été prévu que Final Fantasy XVI ne proposerait pas de DLC. Mais les affaires étant les affaires, le dernier opus de la célèbre franchise de Square Enix s’est finalement vu octroyer deux contenus additionnels après sa sortie. Des extensions dévoilées lors des Game Awards, avec Echoes of the Fallen disponible immédiatement après l’annonce en décembre, offrant surtout des défis supplémentaires. Se déroulant juste avant le combat final du jeu et nécessitant la complétion de certaines quêtes annexes pour y accéder, The Rising Tide se montre quant à lui bien plus ambitieux avec une véritable nouvelle zone, des pouvoirs inédits et un affrontement Primordial exclusif.

Pour autant, l’histoire n’est pas vraiment le point fort de The Rising Tide. Bien que l’intrigue principale puisse être émouvante, elle est traitée de manière superficielle et se révèle particulièrement courte (3h environ), ce qui ne favorise pas l’immersion. Des incohérences et facilités scénaristiques émaillent cette histoire brève, générant une certaine frustration face à un récit qui ne répond pas aux attentes. Ceux qui cherchent une expérience narrative riche pourraient être déçus par ce DLC.

Pour un DLC tarifé à 20€, le contenu peut sembler limité. Les onze quêtes annexes n’apportent guère plus, si ce n’est un approfondissement du lore concernant une tribu nordique. Néanmoins, deux de ces missions secondaires valent le détour, proposant des combats de boss comparables aux chasses du jeu de base. Si The Rising Tide ne se distingue ni par son intrigue ni par sa durée, il compense par d’autres aspects. Une fois la quête principale achevée, le “Portail de Kairos” se déverrouille, un mode de jeu avec des éléments de rogue-like, où le joueur enchaîne les combats sur 20 niveaux, avec un système de notation par points.

Sur le plan artistique et visuel, The Rising Tide est par contre une réussite indéniable. Avec son ciel azur et sa flore abondante, la région de Mysidia est éblouissante et contraste avec l’atmosphère sombre du reste du monde. Les développeurs ont clairement cherché à impressionner avec des effets visuels saisissants, notamment une vague magique figée à l’horizon, évoquant l’essence même de Final Fantasy. Le donjon exclusif, situé dans une ville où le temps paraît suspendu, et l’arène de combat contre Léviathan, où le minimalisme exalte la grandeur de l’affrontement, sont également remarquables. Malheureusement, l’exploration reste secondaire et on reste frustré de ne pas pouvoir s’enivrer pleinement de cet environnement enchanteur.

final fantasy xvi the rising tide
Final Fantasy XVI - The Rising Tide
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Un second DLC plus ambitieux
La région de Mysidia, ennivrante
Les moins
Scénario en deçà
Ca reste bien court
7
Bon
En deux mots
Avec une nouvelle région, éblouissante, un contenu scénarisé, un poil léger, des quêtes annexes et un simili rogue-like en bonus, The Rising Tide souffle le chaud et le plus tiède mais a ce qu'il faut pour satisfaire les amoureux de Final Fantasy XVI. Un DLC plus ambitieux que le précédent mais qu'on aurait apprécié à un prix plus doux que celui de 20€.