Adaptation du jeu mobile éponyme sorti en janvier 2022, Twisted-Wonderland – La Maison Heartslabyul nous convie à une immersion dans un univers où la magie est reine et où les célèbres antagonistes des films Disney se révèlent sous un jour nouveau. En découle un récit en cadre scolaire prenant, à la croisée des chemins entre Harry Potter et Kingdom Hearts.


Twisted-Wonderland-La-Maison-Heartslabyul-T01

“Qu’est-ce qui se passe ici, qui sont tous ces gens étranges en robe de cérémonie ?! Serais-je en train de rêver ?” Alors que Yuken Enma s’apprêtait à rentrer de son entraînement de kendo, une étrange calèche se dresse sur son chemin et l’emmène dans un monde inconnu : Twisted-Wonderland ! Ce lieu surnaturel abrite la prestigieuse université de magie Night Raven et ses sept dortoirs, dont la maison Heartslabyul, strictement régie par les règles sévères de la grande Reine de Cœur. Pourtant, entre l’étrange doyen, le “chat” cracheur de flammes, les cercueils et le miroir des ténèbres, le plus grand des mystères reste les raisons de la présence ici du jeune Yuken…

Twisted-Wonderland – La Maison Heartslabyul est édité chez nobi nobi ! et est vendu au prix de 7,90€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Twisted-Wonderland – La Maison Heartslabyul débute avec Yuken Enma, un jeune passionné de kendo qui, suite à une rencontre fortuite avec une calèche mystérieuse, se voit transporté dans un monde fantastique. Il atterrit alors à Night Raven, une université de magie abritant sept dortoirs, chacun incarnant l’esprit et les préceptes d’un Villain Disney. Au centre de cette intrigue se trouve Heartslabyul, le dortoir régi par les lois impitoyables de la Reine de Coeur.

Le manga brille par son originalité, réinventant les figures emblématiques de l’univers Disney avec une touche sombre et sophistiquée. Mélange entre Harry Potter, pour le cadre scolaire et magique, et Kingdom Hearts, pour l’invocation des personnages Disney, le manga arrive à marier ce qui fait le sel des deux séries au sein d’une même œuvre avec pas mal de réussite. Tout du moins, en ce qui concerne ce premier tome qui est clairement encourageant pour la suite.

ⓒ2024 Disney / Original concept and design by Yana Toboso

Les dessins, tout en finesse, servent une mise en scène dynamique et captivante. Le coup de crayon de Sumire Kowono magnifie les personnages imaginés par Yana Toboso, donnant vie à ces figures avec une grâce et une sophistication remarquables. Les illustrations, d’une finesse exquise, et les expressions des personnages, d’une vivacité enchanteresse, confèrent à l’œuvre une dynamique captivante. L’attention portée aux décors assure quant quant à elle une immersion complète dans ce monde aussi fascinant qu’élégant.

Twisted-Wonderland – La Maison Heartslabyul est bien plus qu’une simple adaptation; c’est une réinterprétation audacieuse qui invite à une redécouverte des classiques du monde Disney où l’aventure et le fantastique s’entremêlent. Une invitation à explorer les recoins les plus sombres des contes de fées qui captive dès les premières pages et dont le premier tome pose les jalons d’une série prometteuse, que l’on soit fan du jeu vidéo d’origine ou simple nouveau lecteur.

Du même éditeur : Découvrez toutes nos critiques des mangas nobi nobi !

TWISTED-WONDERLAND - LA MAISON HEARTSLABYUL tome 1
Twisted-Wonderland - La Maison Heartslabyul
Note des lecteurs0 Note0
7
Bon
En deux mots
A première vue, Twisted-Wonderland - La Maison Heartslabyul ne semblait pas forcément excitant. Il faut dire qu'il est facile de penser à une opération purement mercantile quand il est question d'adapter en manga un jeu smartphone utilisant un des univers les plus connus au monde. Puis une fois en main, la vérité apparait comme une évidence. Twisted-Wonderland - La Maison Heartslabyul est bon, voir même très bon. Non content d'être une intéressante relecture de l'univers Disney, le manga est aussi un véritable plaisir pour la rétine et nous offre un monde dans lequel on a envie de s'immerger. Ce premier tome, plein de promesses, donne envie de se plonger dans la suite sans attendre. Avec seulement quatre tomes pour boucler son histoire, le risque du coup de mou semble peu probable.