Petite surprise dans le monde de l’édition manga francophone. Alors que les œuvres de Kei Sanbe étaient jusqu’à présent domicilié chez Ki-oon dans nos contrées, voilà que Reflection, sa nouvelle œuvre, fait son apparition dans nos étales grâce à Pika Edition. Un joli coup de la part de l’éditeur, très probablement dû à ses étroites relation avec Kodansha, qui lui permet de mettre la main sur la nouvelle série d’un des auteurs les plus appréciés de la dernière décennie.


Reflection tome 1

Minato, un élève de CM2, et sa petite sœur, Nagisa, sont souvent livrés à eux-mêmes, leur mère ayant l’habitude de s’absenter plusieurs semaines d’affilée. Un beau jour, après l’école, celle-ci réapparaît enfin et propose de les emmener tous les deux au parc d’attractions. Cependant, peu après les avoir fait monter dans la grande roue, elle disparaît dans la nuit. Soudain, la foudre frappe la nacelle où se trouvent les deux enfants ! Quand Minato rouvre les yeux, il réalise avec horreur que ce n’est plus sa sœur qui est à ses côtés, mais le cadavre d’une parfaite inconnue… Pire encore : le reflet dans la vitre n’est plus le sien, mais celui d’un meurtrier activement recherché par la police…

Reflection est édité chez Pika Edition et est vendu au prix de 7,70€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Kei Sanbe est un nom qui résonne dans le cœur de nombreux amateurs de manga en raison de son talent à tisser des intrigues captivantes et émouvantes. Son œuvre explore des thèmes profonds tels que l’identité, la culpabilité et la rédemption, tout en ajoutant une dimension psychologique captivante grâce aux dilemmes moraux auxquels ses personnages sont confrontés. Parmi ses œuvres les plus connues, Erased (Boku Dake ga Inai Machi) occupe une place de choix. Publié de 2012 à 2016, ce manga mêlant voyage dans le temps, enquête et drame émotionnel fût nominée pour le 18e Prix Culturel Osamu Tezuka. Nouveau thriller psychologique empreint de fantastique promettant de nombreux rebondissements au fil de ses cinq tomes, Reflection s’inscrit dans la même lignée.

L’intrigue de Reflection nous plonge dans le destin de Minato Myôjin, un jeune garçon en dernière année de primaire, et de sa petite sœur Nagisa. Élevés uniquement par leur mère, (bien trop) souvent absente pour des raisons assez obscures, ils trouvent du réconfort auprès de Futaba, une lycéenne du voisinage qui veille sur eux à sa manière. Cependant, lors d’une rare sortie au parc d’attractions avec leur mère, leur journée idyllique bascule dans le cauchemar. Du sommet de la grande roue, Minato croit lire le mot “Adieu” sur les lèvres de sa mère restée en bas. Pire encore, après un violent orage, Minato se retrouve inexplicablement dans une autre nacelle, dans le corps d’un homme adulte qui n’est pas le sien. À ses côtés, un cadavre de femme vient sans aucun doute d’être assassinée par ses soins.

Dans Reflection, Kei Sanbe nous entraîne de nouveau dans un thriller labyrinthique, explorant les sombres secrets des tueurs, aux côtés de l’innocence pure. L’intrigue de ce premier tome est habillement construite même si l’auteur réutilise des ressorts scénaristiques déjà vus dans ses précédentes œuvres. Kei Sanbe possède également un talent certain pour créer des personnages complexes et nuancés et tout particulièrement Minato, dont sa relation avec sa sœur Nagisa est particulièrement touchante. A l’issu de ce tome, impossible de ne pas vouloir découvrir immédiatement la suite afin de voir comment notre jeune garçon va gérer cette situation inimaginable tant les mystères qui l’entourent sont nombreux et captivants.

Du même éditeur : Découvrez toutes nos critiques des mangas Pika Edition

reflection tome 1 manga
Reflection
Note des lecteurs0 Note0
7
Bon
En deux mots
Haletant, intriguant, le tout étant enrobé d'une couche de fantastique, Reflection reprend les codes habituels qui font le succès des œuvres de Kei Sanbe. Au risque de paraitre assez classique si on a déjà lu les précédents titres de l'auteur. En tout cas, ce premier tome rempli totalement sa mission de donner envie de se plonger dans la suite. Et c'est bien ça le plus important.