Prépublié au Japon depuis janvier 2018, Act-age est enfin débarqué en France avec quelques mois de retard en raison de l’épidémie de COVID-19. Auréolé d’une belle réputation et prochainement adapté en série anime, ce manga écrit par Tatsuya Matsuki et dessiné par Shiro Usazaki mérite-t-il bien d’être qualifié d’étoile montante du célèbre magazine Weekly Shônen Jump ?


act-age-tome-1

Des dizaines de milliers de candidats pour une poignée d’élus… L’agence Stars est connue pour la sévérité de sa sélection, mais aussi pour son aptitude à dénicher les étoiles du cinéma de demain. Derrière les paillettes et la lumière des projecteurs se joue une lutte féroce pour la survie… C’est dans ce climat ultra-compétitif que la jeune Kei tente sa chance, poussée par la nécessité de trouver un gagne-pain pour nourrir ses frères et sœurs. Quand Sumiji Kuroyama, réalisateur aussi génial que méconnu, découvre la lycéenne au cours d’un casting, c’est le coup de cœur : cette Kei Yonagi est une véritable pépite ! Elle ne joue pas, elle devient son personnage. Il le sait, cette technique à double tranchant peut mener à la gloire comme à la folie… Malgré tout, il prend l’adolescente sous son aile pour polir ce diamant brut et dévoiler son éclat. De plateaux en auditions, Kei débute à marche forcée l’apprentissage du dur métier d’actrice !

Act-age est édité chez Ki-oon et est vendu au prix de 6,90€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Quand on parle de manga shônen, le premier réflexe est généralement de penser à Dragon Ball, Naruto ou encore My Hero Academia, soit de manière plus générale à des manga d’action où le héro va, accompagné de ses amis, affronter des ennemis le long d’un parcours initiatique l’amenant à surmonter ses faiblesses. Les mangas sportifs comme Captain Tsubasa ou Slam Dunk se taillent également une place de choix dans le genre, les matchs contre des équipes bien plus fortes et les inévitables tournois étant des occasions idéales pour les récits nekketsu, un procédé narratif où le personnage principal apprend de ses défaites pour devenir plus fort. Mais un shônen centré sur le métier d’acteur ? La thématique ne se prête à priori pas au genre mais bien plus à des récits dramatiques et/ou des comédies sentimentales. Et pourtant, ne vous laissez pas avoir par sa couverture. Malgré les apparences c’est bien face à un pur shônen que nous sommes avec Act-age, manga comptant actuellement 12 tomes au Japon et suivant l’ascension d’une lycéenne du nom de Kei Yonagi dans le milieu du cinéma.

On retrouve en effet dans Act-age tous les ingrédients du manga shônen à commencer par le concept de voyage initiatique, chaque casting et chaque tournage étant l’occasion pour Kei de se frotter à des difficultés et d’en ressortir plus forte. On retrouve également la figure de la « rivale », incarnée par une l’actrice renommée Chiyoko Momoshiro, qui va amener malgré elle notre héroïne à se surpasser mais également celle du mentor avec Sumiji Kuroyama, réalisateur ayant su décerner tout le talent caché de la jeune fille. Quand aux castings et aux tournage, difficile de ne pas voir en eux le pendant cinématographique des tournois, matchs et autres affrontements que l’on retrouve généralement dans les mangas shônen. Qui dit shônen dit souvent clichés et Act-age n’y échappe pas, au risque de paraître parfois « too much ». Certes, le genre a ses codes desquels il est difficile de se détacher. Mais la rivalité un peu tirée par les cheveux entre les deux actrices, le « pouvoir spécial » de Kei qui arrive à se plonger totalement dans son rôle mais également son côté « élue » qui se découvre détonnent par rapport au contexte très réaliste du manga et lui font perdre de sa crédibilité.

act-age-extrait

Ces quelques bémols restent cependant proche de l’anecdotique, le parcours initiatique de Kei pour apprendre à vitesse grand V le métier d’actrice étant globalement passionnant à suivre grâce à des personnages bien travaillés et à une découverte de « l’envers du décors » rarement abordé dans les mangas, tout du moins sous cette forme. Original tout en étant classique (ou peut-être est-ce l’inverse), Act-Age est donc une très bonne trouvaille faite par les éditions Ki-oon et on a hâte de découvrir ce que tout cela donnera en mouvement avec son adaptation en série anime. En espérant que le dessin soit plus fin que dans le manga et surtout plus détaillé, notamment dans les arrière-plans.

act-age manga
Act-age
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Un univers rarement dépeint dans les shônen
Une histoire prenante
Les moins
Le dessin assez moyen
Un peu "Too much" par moment
7
Bon
En deux mots
En plaçant le traditionnel récit shônen basé sur le procédé du nekketsu dans le milieu du cinéma, Act-age réussit à rendre original un récit à la trame scénaristique pourtant assez convenue. A la lecture de ses deux premiers tomes, on comprend sans problème son succès dans les pages du célèbre magazine Weekly Shônen Jump même si le manga aurait gagné à un peu plus de finesse, que ce soit dans sa narration ou son dessin.