Sega Megadrive Collection en 2007, Sega Megadrive Ultimate Collection en 2009, et désormais Sega Mega Drive Classics. Sega est décidément bien rodé pour fournir à chaque génération de consoles sa compilation de jeux Mega Drive comportant peu ou prou les même titres. Sans surprise, cette nouvelle édition fait une nouvelle fois le boulot en proposant une flopée de titres mythiques provenant de la 16 bits de l’ancien constructeur, même si tout n’est pas parfait pour autant.

Ce test Sega Mega Drive Classics a été réalisé sur une version Playstation 4 fournie par l’éditeur.

A chaque nouvelle compilation sa fournée de jeux en plus. Une petite trentaine pour la compilation PS2/PSP de 2007, une quarantaine pour celle de la PS3/Xbox 360, et désormais 53 pour ce qui constitue à ce jour le best-of de jeux Mega Drive le plus garni sorti à ce jour. Riche et variée, la longue liste permettra à chacun de trouver son bonheur, en proposant à la fois de la plateforme (Sonic), du J-RPG (Phantasy Star, Shining Force), de l’aventure (La Légende de Thor), de la réflexion (Columns, Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine), ou encore du beat them up (Street of Rage, Golden Axe). Et encore, on pourrait continuer le listing pendant longtemps mais on préfère vous renvoyer en fin d’article pour découvrir la liste complète des titres inclus dans Sega Mega Drive Classics et voir si certains de vos titres fétiches n’ont pas été zappés au passage.

On pourrait discuter pendant des paragraphes sur la pertinence d’inclure ou non tel ou tel titre, mais les goûts et couleurs sont aussi nombreux qu’il existe de nostalgiques de l’époque 16 bits sur cette Terre et cela serait s’engager d’un débat sans véritable conclusion pouvant fédérer un consensus. Même si l’on ne manquera pas de souligner l’absence, une nouvelle fois, de Soleil sur la galette, et le rajout bienvenue de Gunstar Heroes. Par contre, attardons nous un instant sur les quelques mauvaises surprises que comprend Sega Mega Drive Classics et dont on peine encore à comprendre la motivation. Présents dans les deux précédentes compilations, Sonic 3 et Sonic and Knuckles sont cette fois bizarrement absent de la sélection, tout comme les deux Ecco the Dolphin. Le premier Space Harrier, pourtant présent comme jeu déblocable dans Sega Megadrive Ultimate Collection, a également oublié de donner de ses nouvelles pour être remplacé par Space Harrier 2. La place n’aurait pourtant pas manqué sur le Blu-ray pour inclure les deux épisodes. A croire qu’il serait trop simple de fournir une compilation sans aucune anicroche.

Pour enrober sa compilation, Sega n’a pas oublié de rajouter quelques features permettant de rendre le tout un peu plus sexy qu’un simple amas de roms sur un disque vendu 30 euros. Le côté retro-nostalgique joliment mis en valeur par une interface aux allures de chambre de gamer des années 90, avec sa bibliothèque de jeux, son écran cathodique et sa Mega Drive posée en dessous. Une intention louable et plutôt agréable visuellement parlant mais pas forcément des plus ergonomiques quand il s’agit de naviguer dans les menus, notamment en pleine partie. Une interface s’affichant directement au dessus du jeu et sous forme de menu standard aurait été bien plus ergonomique, quitte à sacrifier un poil l’ambiance qu’a cherché à recréer Sega.

Au niveau de l’émulation, on est face à du très beau travail et l’affichage sans filtre arrive à représenter de la plus belle des manières les gros pixels d’époque  sur nos télévisions HD d’aujourd’hui. On privilégiera d’ailleurs cet affichage, cumulé aux scanlines pour les puristes, étant donné que les filtres mis à disposition rendent au mieux les jeux flous, au pire baveux tels des peintures impressionnistes. De quoi faire bondir les nostalgiques de la Mega Drive, pourtant principale cible de cette compilation. On appliquera également le même constat au format d’affichage, en jouant en mode 4:3 en lieu et place d’un format étiré dénaturant totalement les jeux d’origine.

Les plus pointilleux seront également heureux de pouvoir choisir sur certains titres la version à laquelle jouer, même si une nouvelle fois il existe une nouvelle ombre au tableau avec la présence de La Légende de Thor exclusivement sous sa version américaine, Beyond Oasis. Enfin, on se réjouira de la présence d’un mode online, grand absent des précédentes éditions, permettant enfin de jouer à des titres comme Sonic 2 même en étant à l’autre bout du monde. Un bonus appréciable qui pourra inciter les possesseurs des compilations précédentes de craquer une nouvelle fois.

La liste complète des 53 jeux de Sega Mega Drive Classics

Alex Kidd in the Enchanted Castle, Alien Soldier, Alien Storm, Altered Beast, Beyond Oasis (La Légende de Thor), Bio-Hazard Battle, Bonanza Bros., Columns, Columns III: Revenge of Columns, Comix Zone, Crack Down, Decap Attack, Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine, Dynamite Headdy, ESWAT: City Under Siege, Fatal Labyrinth, Flicky, Gain Ground, Galaxy Force II, Golden Axe, Golden Axe II, Golden Axe III, Gunstar Heroes, Kid Chameleon, Landstalker, Light Crusader, Phantasy Star II, Phantasy Star III: Generations of Doom, Phantasy Star IV: The End of the Millennium, Ristar, Shadow Dancer: The Secret of Shinobi, Shining Force, Shining Force II, Shining in the Darkness, Shinobi III: Return of the Ninja Master, Sonic 3D Blast, Sonic Spinball, Sonic the Hedgehog, Sonic the Hedgehog 2, Space Harrier II, Streets of Rage, Streets of Rage 2, Streets of Rage 3, Super Thunder Blade, Sword of Vermilion, The Revenge of Shinobi, ToeJam & Earl, ToeJam & Earl in Panic on Funkotron, Vectorman, Vectorman 2, Virtua Fighter 2, Wonder Boy III: Monster Lair, Wonder Boy in Monster World

Sega Mega Drive Classics PS4
Sega Mega Drive Classics
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Pleins de (très) bons jeux en une galette
On gagne Gunstar Heroes
Enfin du online
Les moins
Un gros sentiment de redite
Mais où est Sonic 3 ?
Et Sonic and Knuckles ?
La Légende de Thor en anglais
Les lissages de piètre qualité
Interface sympathique mais pas vraiment ergonomique
6
Intéressant
En deux mots
Une cinquantaine de titres Mega Drive dans une seule galette et à petit prix, c'est toujours un joli cadeau pour les joueurs nostalgiques ou les nouveaux venus curieux de se lancer dans la découverte du patrimoine du jeu vidéo. Si l'on pourra toujours discuter pendant longtemps sur la pertinence d'inclure ou non tel titre, on restera toutefois dubitatif face à l'absence incompréhensible de Sonic 3 et Sonic & Knuckles, pourtant présent dans les prochaines compilations. S'ils feront l'impasse sur les filtres dénaturant totalement l'expérience d'origine, les fans seront en revanche ravi de découvrir une émulation parfaite de leurs jeux fétiches sur leur écran HD et de la présence - enfin - d'un mode online.