Des tournois où on se met joyeusement sur la gueule, les mangas nous en ont fournis jusqu’à l’overdose. Mais quand il s’agit de faire s’affronter les plus grandes divinités existantes et certains des plus grands champions de l’Humanité, le tableau prend tout de suite une tournure beaucoup plus alléchante. Ne reste plus qu’à voir si Valkyrie Apocalypse s’avère aussi convaincant en main qu’intéressant sur le papier.


Valkyrie-Apocalypse-tome-1

Synopsis

Cette fois, la patience des dieux est à bout. Entre guerres incessantes et pollution extrême, les humains n’évoluent décidément pas et passent le plus clair de leur temps à semer le chaos sur terre. Les divinités décident donc à l’unanimité d’anéantir l’humanité en déclenchant l’apocalypse ! Seules les valkyries, ces guerrières chargées de guider les âmes des morts vers le Walhalla, se rebellent contre ce jugement. Brunehilde, leur aînée, lance un défi aux créateurs du monde : que le sort des mortels soit soumis au Ragnarök, un affrontement ultime entre 13 divinités et 13 champions de l’humanité ! Mais les plus célèbres héros de notre passé feront-ils le poids face à Zeus, Belzébuth ou Shiva ?

Valkyrie Apocalypse est édité chez Ki-oon et est vendu au prix de 7,90€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Quelque part, on pourrait les comprendre. A force de voir les humains détruire la planète et se faire la guerre, les Dieux en ont plus qu’assez. C’est décidé, il est grand temps d’en finir avec l’Humanité et de tout reprendre à zéro. Après plusieurs millénaires de sursis, le sujet revenant à l’ordre du jour tous les 1000 ans, l’heure de l’Apocalypse est désormais venue et avec elle celle du renouveau pour notre bonne vieille Terre. Mais c’était sans compter sur les Valkyries, ces guerrières chargées de guider les âmes des morts vers le Walhalla, qui dans un ultime espoir de sauver les humains lancent un défi improbable aux créateurs de ce monde : un tournoi entre 13 divinités et 13 champions de l’humanité dont du résultat découlera l’avenir de l’espèce humaine. Dieux contre humains, un combat en apparence déséquilibré. A condition cependant de ne pas trop sous-estimer son adversaire.

Valkyrie Apocalypse ne s’embête pas à introduire son univers sur de longs chapitres et va directement à l’essentiel. Il suffit ainsi d’à peine 20 pages pour que les bases du manga soit posées et à peine du double pour que le tournoi ne débute vraiment. Amateurs d’histoires travaillées, vous êtes prévenus : Valkyrie Apocalypse n’a pour vocation que de proposer des combats dantesques et le scénario, simple prétexte pour mettre ce tournoi sur pied, s’avère tellement peu consistant qu’il resterait encore de la place sur un ticket de métro si on tentait de l’écrire dessus. A contrario, les personnages sont pour le coup plutôt bien travaillés, chose appréciable quand on voit le casting de rêve réunissant pêle-mêle Zeus, Bouddha, Jack L’éventreur ou encore Nostradamus (!). Ce premier volume comporte ainsi des flashbacks sur le passé de Thor et Lü Nu, les acteurs du combat d’ouverture, un détail en apparence pas si important mais qui donne de la consistance aux protagoniste. On est loin d’un certain Dragon Ball Super, pour rester dans la thématique du « tournoi », où les univers disparaissent les uns après les autres sans générer aucune émotion.

Si le casting a beau faire rêver dans l’absolu, on émettra toutefois une petite réserve concernant la portée que celui-ci pourra avoir sur le lectorat français. Si la plupart des divinités, et ce quelque soit leurs origines, parleront aux plus grand nombre (Zeus, Odin, Shiva, Bouddha, Poséidon, …), le choix des humains pourra en rendre certains beaucoup plus perplexes. Pas sûr en effet que Lü Bu, Sakata no Kintoki, Kojiro Sasaki ou Qin Shi Huang sauront faire vibrer nos petits cœurs franchouillards autant que celui des japonais, ou plus largement du public asiatique. Même les personnages venus d’occidentaux interpellent, soit en raison d’une notoriété pas vraiment établie (par exemple Simo Häyhä, un soldat finlandais) ou d’aptitudes au combat qu’on n’imagine pas forcément (Nostradamus, Jack L’Éventreur). A voir si cela impactera le plaisir de lecture sur le long terme, car entre combats maitrisés et humour bien dosé, ce premier tome de Valkyrie Apocalypse nous a fait plutôt bonne impression.

Valkyrie Apocalypse
Valkyrie Apocalypse
Note des lecteurs1 Note8.6
Les plus
Un casting trois étoiles...
Le travail sur le background des personnages
Une dose d'humour bienvenue
Un concept (très) simple mais efficace
Les moins
... mais qui risque de ne pas totalement parler au public occidental
Un scénario tenant sur un ticket de métro
7
Bon
En deux mots
Avec son casting VIP, bien qu'on pourra émettre quelques réserves sur l'impact qu'il pourra avoir sur le public français, Valkyrie Apocalypse ne s'embête pas de scénario alambiqué pour se concentrer sur l'essentiel : les combats. Et il le fait plutôt bien. Cumulé à une dose d'humour bien qualibrée, on ressort globalement satisfait de la lecture de ce premier tome et curieux de voir comment la série va évoluer à l'avenir.