Manga à succès depuis ses débuts au Japon en 2013 avec 10 premiers tomes vendus à plus de 6 millions d’exemplaires, « Quand Takagi me taquine » débarque enfin en France, un an après son adaptation en série anime.


quand takagi me taquine tome 1

Synopsis

Nishikata est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles en classe ou dans la cour de récré. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarrasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille ! « Qui aime bien châtie bien » est tenté de penser Nishikata… Mais attention, avec Takagi les apparences sont toujours trompeuses ! Aujourd’hui, Takagi a oublié son parapluie, et elle s’invite sous celui de Nishikata peu à l’aise avec cette soudaine proximité physique… En classe, à la piscine, dans la rue, Nishikata est la cible préférée de Takagi !

Quand Takagi me taquine est édité chez nobi nobi ! et est vendu au prix de 7,20€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


La rentrée scolaire divise grosso modo les élèves en deux clans. Ceux réjouis à l’idée de retrouver les bancs de l’école après de longues semaines de vacances et ceux dont la triste perspective d’enchainer les cours et les devoirs sur tables l’emporte sur la joie de retrouver ses amis. Si les plus enthousiastes auront vite fait de se remettre dans le bain, les plus déprimés pourront se plonger dans Quand Takagi me taquine pour retrouver un peu de baume au cœur. Gros succès de l’éditeur Shogakukan depuis ses débuts en 2013, le manga de Soichiro Yamamoto nous plonge en effet dans le quotidien de Nishikata, un jeune collégien dont le principal loisir de sa voisine de classe est de le … taquiner, comme l’indique le titre. Une plongée doucement sucrée dans une vie scolaire fantasmée où humour et émotion se marient à merveille.

Au fil des courtes histoires se déroulant au fil des 160 pages que comprend ce premier tome, on comprend facilement pourquoi Quand Takagi me taquine a connu un tel succès, au point de connaitre une déclinaison en série anime dont la seconde saison a été diffusée cet été. Pris indépendamment, les petits gags sont certes rafraichissant mais ce sont tous les non-dit, à savoir les sentiments naissant entre ces deux adolescent, qui permettent au manga d’être autre chose qu’un simple recueil de gags et d’être particulièrement touchant. A condition toutefois, pour les plus âgés, d’avoir gardé au moins en partie son âme d’enfant étant donné que le titre vise principalement un public plutôt jeune.

KARAKAI JOZU NO TAKAGI-SAN ©2014 Soichiro YAMAMOTO/SHOGAKUKAN

Avec actuellement 11 tomes au compteur au Japon pour un succès de ne semble pas fléchir, on est confiant quant au fait que Quand Takagi me taquine ne se mette pas rapidement à tourner en rond. Il serait en effet dommage de voir la série se limiter à être une série de gags sans chercher à approfondir les liens entre les deux collégiens, le subtil équilibre entre humour et émotion fait de ce titre une œuvre terriblement attachante.

quand takagi me taquine
Quand Takagi me taquine
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Des personnages attachants
Des petites histoires touchantes
Les moins
Pas grand chose, en fait
7
Bon
En deux mots
Mêlant habilement humour et une délicieuse pointe de tendresse, Quand Takagi me taquine est un manga "tranche de vie" certes destiné à un public relativement jeune mais qui saura tout de même être follement attachant pour qui a gardé en soi une part de son âme d'enfant.