Mashima Heroe’s, c’est la grande réunion des héros de Fairy Tail, Rave, et Edens Zero en un spin-off tenant sur un petit tome. Le genre de petite gâterie sans prétention dont la seule vocation est de faire plaisir aux fans à coup de fan-service. Mais qui permet également d’avoir sous les yeux un condensé des travers de son auteur.


mashimas-heroes

Les bandes de Haru (Rave), Natsu (Fairy Tail) et Shiki (Edens Zero) se retrouvent à True Island, l’île de la vérité ! Tous ces héros unissent leurs forces pour affronter un ennemi commun qui tente de s’emparer d’Oasis, un “dark bring” qui permet de matérialiser tout ce qu’on imagine.

Mashima Hero’s est édité chez Pika Edition et est vendu au prix de 6,95€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


Les spin-off réunissant les univers d’un seul mangaka sont assez difficiles à aborder d’un point de vue purement critique. Destinés exclusivement aux fans de l’auteur, leur vocation n’est pas d’apporter quelque chose de neuf mais simplement d’être un divertissement rempli de fan-service où le scénario n’est qu’un prétexte pour réunir les personnages des différentes séries. Difficile donc de les évaluer comme n’importe quelle autre œuvre sachant qu’en plus tout est rentré au forceps afin de contenter les amoureux de chaque manga. Dans le cas de Mashima Hero’s, ce sont donc les univers des trois principaux mangas de Hiro Mashima qui sont réunis en un seul et même endroit, à savoir Rave, Fairy Tail et Edens Zero. Univers fantasy aidant, il n’était pas compliqué de trouver un prétexte pour réunir tout ce beau monde et Hiro Mashima a même réussi à éviter de tomber dans le poncif du isekai pour trouver une justification assez touchante. Mais on évitera d’en dire plus pour laisser l’effet de surprise.

Pur produit de fan-service, Mashima Hero’s n’a donc pas d’autre vocation que de faire plaisir aux fan. Véritable condensé de ce que propose l’auteur depuis deux décennies, le manga enchaine à un rythme extrêmement soutenu les apparitions de personnages emblématiques, les combats mélangeant les héros des différents univers ainsi que les séquences « coquines ». Malheureusement, cette grande réunion est également l’occasion de mettre en exergue les principales tares dont souffre les créations de l’auteur. Personnages au design interchangeable entre les mangas, vision extrêmement érotisée des personnages féminins, récurrences des mascottes elles aussi ressemblantes, Mashima Hero’s met sous le feu des projecteurs des travers que l’on connaissait déjà mais qui deviennent terriblement concrets (voir gênant pour ce qui concerne les personnages féminins) qu’une fois réunis dans une seule et même œuvre. Hiro Mashima joue d’ailleurs pleinement la carte de la connivence avec son lectorat en s’en amusant lui-même à l’aide de gags plein d’ironie. Mais certains pourront y avoir un moyen d’amortir sa chute en coupant soi-même la branche sur laquelle il est assis avant que quelqu’un d’autre ne le fasse. Mais quelque part, les fans ont aussi signé pour ça.

mashima's heroes
Mashima Hero's
Note des lecteurs1 Note10
Les plus
Du pur fan-service
L'autodérision de Hiro Mashima
Les moins
Les travers du mangaka sautent aux yeux
Histoire anecdotique
5
Moyen
En deux mots
Un manga fan-service qui n'a rien de bien exceptionnel mais qui assure le minimum syndical en réunissant les héros de l’univers de Hiro Mashima. Malheureusement, ce condensé des créations du mangaka fait ressortir tous les travers de l'auteur avec des personnages copiés/collés (ou presque) et un traitement des personnages féminins plus que tendancieux.