Un univers fantasy, des dragons, une touche de steampunk… Malgré ces éléments à première vue sans grande originalité, Drifting Dragons arrive à proposer quelque chose différent de ce que l’on a l’habitude de voir.


Drifting Dragons tome 1

Autrefois, nombreux furent les aventuriers à se mettre en quête des dragons colossaux qui se dissimulaient dans les cieux… Aujourd’hui, le Quin Zaza est l’un des rares dirigeables dragonniers encore en activité. Chacun a ses raisons d’embarquer et de poursuivre les dragons qui sillonnent les mers de nuages : pour l’argent, pour fuir la vie terrestre ou pour les denrées que ces créatures offrent ! Mais à chaque voyage,c’est la vie de tout l’équipage qui est en danger, entre tempêtes effroyables, attaques de pirates de l’air ou traques de dragons hostiles…

Drifting Dragons est édité chez Pika Edition et est vendu au prix de 7,50€.

Critique réalisée à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur.


L’important dans une recette ne tient pas uniquement dans les ingrédients mais aussi dans la qualité du cuisinier qui saura en faire un plat unique. En matière de manga, et plus généralement en ce qui concerne les œuvres de l’esprit, le constat est le même et deux titres ayant des bases scénaristiques similaires pourront au final avoir une saveur radicalement différente en raison du talent seul de leur auteur pour les exploiter. Avant de se plonger dans son premier tome, Drifting Dragons ne semblait pas proposer grand chose de follement original. On se voyait déjà partir dans une histoire épique à bord d’un navire volant où les affrontements contre des dragons s’enchaîneraient avec potentiellement une dose de magie dans le tas, univers fantasy aux accents steampunk oblige. Mais là où, par exemple, un Granblue Fantasy reprenait tous les stéréotypes de son genre pour accoucher d’une histoire sans grande saveur, Taku Kuwabara a réussi à donner à son manga une tournure aussi originale que rafraîchissante malgré des éléments de bases à première vue assez convenus.

Derrière les combats épiques, et superbement dessinés, avec les dragons, c’est surtout de personnes dont il est question dans Drifting Dragons. Ainsi que de gastronomie. Observé via le point de vue de Takita, une nouvelle recrue d’une équipe de chasseurs de dragons, l’équipage du Queen Zaza est en effet composé de personnages attachants dont on se délecte de faire connaissance petit à petit au même rythme que la jeune femme. On pense évidemment à Mika, peut-être le personnage le plus mis en avant avec Takita et dont la principale obsession est de manger du dragon, mais également à Vany, une des rares autres femmes de l’équipage, ou encore à Giraud, le sérieux de service. Même si il y a évidemment des personnages mis plus en avant que d’autres, tous sont assez travaillés de sorte que l’on n’a pas l’impression de voir un groupe de protagonistes random entourer un noyau dur comme ça peut être souvent le cas.

drifting-dragons-manga-extrait

L’histoire, finalement, passerait presque au second plan tant les personnages volent la vedette aux événements dont ils sont pourtant les acteurs. Manquant (pour le moment ?) d’envergure, celle-ci se laisse suivre sans que l’on sache vraiment vers où l’auteur souhaite nous amener. Plus que vers le récit d’aventure, c’est bien plus clairement vers le « tranche de vie » que penche Drifting Dragons, la chasse aux dragons apparaissant limite comme un prétexte pour nous permettre de suivre le quotidien de cette troupe. Le soin apporté à l’aspect culinaire du titre en est assez révélateur. Si Mika se fait une joie de chasser ces créatures volantes, c’est uniquement dans le but de pouvoir les déguster et les scènes de cuisine ou de repas s’étalent sur de nombreuses pages. Il est intéressant de noter, qu’en plus des descriptifs assez détaillés au fil du récit des plats cuisinés, l’auteur a également intégré à la fin de chaque chapitres de véritables recettes que le lecteur pourra essayer de refaire chez lui. En changeant évidemment la viande de dragon pour une plus facilement accessible chez nous. On attend ainsi avec curiosité de quoi sera fait la suite des aventures du Queen Zaza. Les plus impatients pourront se tourner vers Netflix dont la série anime adaptée du manga a récemment rejoint le catalogue.

Drifting Dragons
Drifting Dragons
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Très joli dessin
Un univers travaillé
Les personnages sont attachants
Ça met l'eau à la bouche !
Les moins
On peine encore un peu à voir où on veux nous emmener
7
Bon
En deux mots
Superbement dessiné et bénéficiant d'une ambiance travaillée, Drifting Dragons est un manga bien plus original que ce qu'on aurait pu penser au premier abord. Un premier tome particulièrement agréable à suivre même si l'histoire manque pour le moment légèrement d'envergure.